opinionsInformation

Infodrome : quand l’information devient aliénante

11/07/2021

OPINION. Au lieu de nous en apprendre plus sur le monde, le flot incessant d’informations indifférenciées, qui assaille quotidiennement notre cerveau, brouille notre perception du réel et notre capacité de jugement.

Infodrome : quand l’information devient aliénante

« Le virus circule toujours », nous dit-on. Bien sûr l’on pense d’emblée à la pandémie actuelle, mais un autre virus sévit depuis longtemps dans nos foyers, celui de l’info en continu (télévision et réseaux sociaux). Celui-ci infuse nos écrans télé en permanence et aussi nos habitudes, en bouleversant totalement nos perceptions. L’Info, jadis le diminutif de l’information, s’est transformée en un acronyme fourre-tout ainsi qu’en un rituel incontournable et hétéroclite, recouvrant notre actualité (« l’Actu ») d’une pâte informe et niveleuse.

Un travelling incessant nous laisse captifs devant ces défilés d’images, de paroles et de sons, sans qu’aucun répit ne vienne réellement ponctuer notre sidération ou permettre notre jugement. En effet, comment mémoriser un tant soit peu quelques points d’appui structurant notre réflexion, lorsque ce flot envahisseur ne nous pousse qu’à vite passer de buzz en buzz, c’est-à-dire d’effets visuels à communications fallacieuses ? Nous assistons ainsi, béats et soumis, à ce tsunami dévastateur charriant des objets hétéroclites, brinquebalants, sur un océan indifférencié. Cette véritable pollution, tout robinet ouvert, tend à capturer notre attention afin d’annihiler tout jugement documenté et mis en perspective.

Un réel de moins en moins perceptible

Ce procédé sature l’espace du réel représenté et n’est plus susceptible d’isoler les événements marquants en tant que tels. Un événement est une intrusion dans le cours de l’histoire qui, soit annonce une rupture, soit révèle une vérité éclairante mise au jour par le journaliste. Or, ici, rien ne permet de relier les « infos », se mordant la queue, sans les situer dans leur historicité. En brouillant les cartes, ce continuum hystérisé et immédiatisé va plutôt renforcer les préjugés et museler l’esprit critique. Ainsi les médias pourront sous couvert de transparence infliger l’idéologie du moment, facilitée par l’émiettement des séquences, ne permettant aucune mise en relation et donc...

Contenu disponible gratuitement

57 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi