opinionsCovid-19

La santé mentale à l’heure du Covid : Jupiter y pense-t-il ?

OPINION. Depuis le début de la crise du Covid-19, le bien-être psychique du peuple français est mis à rude épreuve, et les dernières annonces d’Emmanuel Macron ne vont rien arranger. Si pour certains la souffrance ne fait que s’accroître, pour d’autres, ce mal-être est totalement inédit et révèle des failles préexistantes.

La santé mentale à l’heure du Covid : Jupiter y pense-t-il ?

D’aucuns perçoivent cela comme un effet collatéral, un moindre mal pour juguler l’épidémie. Ceux-là, souvent électeurs dès le premier tour de leur leader suprême néo-hellénique éponyme, arborant régulièrement le profil type du « boomer » biberonné à la prospérité, n’ayant jamais rien eu à prouver. Ceux-là commentent avec ironie les râles de la jeunesse lors de l’avènement d’un énième confinement. « Oh pauvre petite puce condamnée à regarder Netflix toute la journée » ; « oh pauvre petite puce condamnée à jouer à Europa Universalis IV / Fortnite toute la journée ». D’une part il faut noter que Netflix n’est pas gratuit, d’autre part, souligner que s’enchaîner certains binge-watching demeure peu épanouissant, et enfin, acter que le loisir vidéo-ludique présente également des limites quant à la sollicitation du système dopaminergique.

D’autres, estiment que le mal-être ambiant, cette maltraitance du peuple par les enfermistes, est, au mieux, une panique « moralo-sanitaire », au pire, un processus opéré à dessein pour sidérer la masse, la déposséder de ces moyens, la manipuler. Il est vrai que l’ingénierie sociale a pu penser à pareilles méthodes d’injonctions contradictoires permanentes pour canaliser la fougue et la vindicte populaire. Néanmoins, attribuer pareille intention à un exécutif en déroute, n’est-ce pas là lui accorder la potentialité d’une « pensée complexe », dont il n’a jamais fait la démonstration par ailleurs ?

Juger de l’étiologie de ce « malaise dans la civilisation covidienne » me paraît vain. On louvoie ici et là, entre les aléas décisionnels d’individus perdus. Ainsi l’époque a-t-elle mis à plat, une bonne fois pour toutes, les arguments d’autorité des tenants de la « raison » orthodoxe. Les experts ne sont plus la référence qu’ils étaient. L’inconsistance des pouvoirs publics a démontré qu’ils mentent éhontément (masques, vaccins, nombre de lits en réanimation, etc.). Pire encore, le...

Contenu disponible gratuitement

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+