opinionsHommage

Michel Onfray : Plaidoyer pour un homme que d’aucuns voudraient faire taire

OPINION. Le texte d’un abonné, parvenu à la rédaction alors que Michel Onfray était touché par le Covid. Une contribution en forme d’hommage à la personne et à la pensée du philosophe, et plus généralement à son combat et son engagement.

Michel Onfray : Plaidoyer pour un homme que d’aucuns voudraient faire taire

Par Toutatis, les Dieux de l’Olympe et du Parthénon réunis ! Michel ONFRAY est souffrant ? D’aucuns, parmi ses détracteurs s’interrogent : faut-il faire taire Michel Onfray ? Faut-il « brûler » Michel Onfray ? Clairement Non ! Au nom de quoi une telle haine ? Il convient dès lors, de plaider pour un tel homme, courageux, généreux et intellectuellement riche. Pourquoi ce plaidoyer qui est aussi un hommage ? D’abord les hommages, c’est du vivant de la personne qu’il faut les faire, pour lui donner du courage ; quant au plaidoyer, c’est pour le remercier de sa pugnacité, de son énergie, de sa brillance, pour sa philosophie de la vie, son sens de l’humain, son enseignement. Pour partager mon ressenti en soutien à son état de santé ; pour nous avoir aidés à tenir le coup, d’être un porte-voix, pour nous éloigner de la peur de sa disparition, peut-être nous donner la force de mourir dignement.

Michel Onfray serait inquiétant ? Brûler Michel ONFRAY, en voilà une idée tordue. Soulignons son combat : d’une part, contre l’illusion, le dogme, non pas contre les êtres qui ont la foi, ni une pratique religieuse, pourvu qu’ils soient discrets conformément aux règles de la laïcité ; fussent-ils psychanalystes, ces derniers, pour les plus égarés, vénérant Freud, quand ce n’est pas Lacan comme un Dieu, s’autorisant d’eux-mêmes ; étonnant non, que de déifier un homme ? D’autre part, envers les idoles littéraires, volontiers complaisantes avec les idéologies meurtrières, « fortes avec les faibles, faibles avec les forts », il est normal que ceux qui en vivent ou en partagent les bénéfices s’en accommodent mal ; qu’ainsi les dénoncer attire les foudres sur ceux qui les critiquent « furieux d'avoir vu le voile se lever ». Peut-être pourrait-on reprocher à M. Onfray...

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+