opinionsCovid-19

Passe sanitaire : « l’ennemi est bête…»

31/07/2021

OPINION. Irresponsables, égoïstes, ignares… tous les qualificatifs sont bons pour dénigrer les citoyens opposés à l’extension du passe sanitaire. Pourtant, au-delà des amalgames, beaucoup émettent des critiques légitimes vis-à-vis du modèle de société qui semble se dessiner.

Passe sanitaire : « l’ennemi est bête…»

Alors que la mobilisation des citoyens français revendiquant la défense de nos libertés individuelles et s’opposant clairement à la généralisation du passe sanitaire comme au licenciement des salariés récalcitrant — en particulier des « soignants », espèce en voie de disparition tant applaudie lors de notre seul rendez-vous social de pauvres confinés — ne cesse de croître à longueur d’émissions sur les chaînes d’info, les élus, les journalistes, les médecins et les malins qui ont compris qu’ils pouvaient occuper le terrain médiatique pendant les vacances, tous pro-passe, se livrent à une double manipulation :

● Confondre sciemment « anti-passe » et « anti-vaccin », alors que la moitié des manifestants est majeure et vaccinée.

● Rétorquer de manière perverse et insidieuse, l’argument qui n’est pas présenté comme tel : « il faut faire de la pé-da-go-gie… »

Parce qu’ils sont forcément dans le camp du Bien, le camp qui se prépare d’ailleurs à une réélection ; le camp qui sait, le camp qui dit ; le camp qui méprise et qui ventile ; le camp dont la superbe ne s’abaisse pas au débat. Parce que ceux (et pas « celles et ceux », par respect pour la langue française…) qui manifestent contre le passe, qui refusent à titre personnel les vaccins actuellement accessibles, qui ne refuseront peut-être pas le vaccin de Sanofi, qui rêvent peut-être de recevoir le même que Poutine, qui s’insurgent contre une obligation qui ne dit pas son nom et qui pose des problèmes éthiques, sont forcément ignares… en plus d’être « égoïstes », comme l’affirme le président Macron, joliment agrémenté ces temps-ci de fleurs d’hibiscus.

Celui qui conteste est donc bête, puisque « nous le convaincrons en faisant de la pédagogie ». Nous amènerons cet enfant — donc irresponsable, sauf quand il faut le vacciner —...

Contenu disponible gratuitement

40 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+