opinionsImmigration

Peut-on être de gauche et contre l’immigration ?

31/10/2020

OPINION. Le point de vue de David Chauvet, docteur en droit, sur le rapport qu’entretient la gauche avec l’immigration. Traditionnellement posée à droite, la question n’appartient pourtant selon lui à aucun camp. Il estime en revanche que la gauche a beaucoup trop négligé ce thème essentiel.

Peut-on être de gauche et contre l’immigration ?

Il fut un temps, pas si lointain, où la demande de sécurité ou même d’une simple vidéosurveillance de la voie publique étaient considérées par la gauche comme des dérives droitières. Aujourd’hui, quasiment plus personne ne dirait qu’exiger la sécurité vous classe nécessairement à droite, à plus forte raison à l’heure du terrorisme islamiste, qui vient encore d’endeuiller notre pays de la manière la plus ignoble. Que le rejet de l’immigration soit naturellement associé à la droite devrait dès lors nous inspirer une certaine méfiance. Certes, la question de l’immigration – celle, massive, que connaît notre pays depuis plusieurs décennies pour des raisons principalement économiques – est traditionnellement posée par la droite. Mais cela ne prouve pas que cette question soit essentiellement de droite, pas plus que l’écologie n’est de gauche du seul fait d’être majoritairement portée par la gauche. Tout ce que cela nous dit, c’est que la gauche a négligé le problème de l’immigration, tout comme la droite a délaissé la question de l’écologie. Il est donc permis de se poser la question : y a-t-il des raisons de gauche d’être contre l’immigration ?

Historiquement, on peut dire que oui : les communistes, avec George Marchais, ont bien posé le problème de l’immigration, en arguant qu’elle exerçait une pression sur le marché de l’emploi et servait les intérêts des patrons. On peut être d’accord, ou non, mais cette raison de s’opposer à l’immigration est clairement de gauche. Pour autant, ce n’est pas la seule, et j’en donnerai bientôt une autre, qui me semble particulièrement importante et sur laquelle, pourtant, on n’insiste pas suffisamment, me semble-t-il. Je mets ainsi de côté les raisons de droite d’être contre l’immigration, comme le rejet du multiculturalisme qui en est la conséquence, critique bien sûr parfaitement recevable dans le débat public mais hors-sujet dans le présent article....

Contenu disponible gratuitement

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+