opinionsFrance

Pour ne pas céder à la tentation du crépuscule, quêtons l’aurore !

21/12/2022

OPINION. Jour du solstice d’hiver, notre lectrice nous rappelle de ne pas oublier de voir la lumière dans la pénombre. Une ode, non pas à l’optimisme béat, mais à l’émerveillement et la contemplation de la beauté.

Pour ne pas céder à la tentation du crépuscule, quêtons l’aurore !


« Le rivage est plus sûr, mais j’aime me battre avec les flots. » Emily Dickinson

Comme toute bonne Percheronne qui se respecte, je nourris un certain nombre de préjugés à l’encontre des Parisiens qui évoluent en territoire conquis dans ma belle région. Il y a tout d’abord cette ambiance un peu risible qu’ils génèrent le plus artificiellement du monde dans le marché, le samedi matin. Je passe sur l’accoutrement dont certains s’affublent et qui pourrait presque être insultant, car, en vérité, les campagnards retirent leurs bottes et leurs habits sales quand ils quittent « leur champ » pour se rendre en course, pour passer un moment dans un bar ou pour manger au restaurant… Il y a également ces discours horripilants sur la vitalité incroyable de notre bourgade qu’ils ne pratiquent que quelques heures par mois et dont ils ignorent la « moribonderie » tout le restant de la sainte année ! Puis il y a, bien évidemment, ce légendaire paradoxe entre leur incapacité notoire à attendre une fraction de seconde au feu rouge, ou n’importe où d’ailleurs, alors que leurs voitures semblent toutes bridées à 70 km/heure sur les routes de campagnes…

Face à ce réquisitoire chauvin et quasi ségrégationniste, l’honnêteté me pousse à tenter de défendre la cause parisienne dans ce qu’elle a de défendable. Amour du prochain, quand tu nous tiens ! Il faut reconnaître que durant les vingt dernières années, j’ai vu le Perche se métamorphoser grâce au déferlement massif « capitalesque » sur les temps de week-end et de vacances scolaires. De belles longères en décrépitude se sont fièrement redressées. D’adorables villages en perdition ont recouvré un souffle de vie. Nombre de petits producteurs locaux ont vu le jour et les associations de lutte pour la sauvegarde du patrimoine ont trouvé matière à s’éveiller...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi