opinionsCovid-19

Vaccin : vers une privatisation de la responsabilité politique ?

05/01/2021

OPINION. Quand le politique se désengage, on nous enjoint de prendre le relais : fini la sécurité sociale mais soyez charitables. Fini les services publics de qualité, mais engagez- vous pour la fraternité générale. Cette privatisation atteint désormais la responsabilité politique. Un texte qui suscitera, à n’en pas douter, le débat.

Vaccin : vers une privatisation de la responsabilité politique ?

C’est toujours la même chose, quand le politique se désengage, on nous enjoint de prendre le relais : Fini la sécurité sociale et la solidarité mais soyez charitables et n’oubliez pas de faire un leg. Fini les services publics de qualité, mais engagez- vous pour la fraternité générale.

Cette privatisation atteint désormais la responsabilité politique. Quand le président Macron nous dit que le vaccin ne sera pas obligatoire, il n’affirme pas son amour de la liberté, il nous renvoie la balle et il s’en lave les mains.

Nous devons assumer seuls cette responsabilité. Les entreprises privées (organisateurs de festivals, compagnies aériennes etc.) vont devoir décider si elles acceptent ou pas des non-vaccinés. Nous sommes écartelés entre deux peurs inconciliables :

Pourvu qu’on ne me force pas à être cobaye d’une thérapie génique sous prétexte d’une maladie dont la léthalité est à des années lumières de la peste, de la polio, du tétanos ou de la fièvre jaune !

Pourvu qu’il y ait assez de doses disponibles pour que je puisse me faire vacciner et retrouver une vie normale avant l’été !

Face au vaccin, la liberté sous la menace de ne pas retrouver notre vie d’avant, n’est pas la liberté.

Ceux qui nous dirigent sont censés assumer leurs responsabilités et passer des lois générales et abstraites basées sur des critères objectifs. Pour le dire autrement, ils doivent nous prémunir de l’insécurité juridique, pas nous y plonger.

Lors de son intervention nous annonçant un deuxième confinement, Mr Macron a déclaré que 85 % des victimes du Covid ont plus de 70 ans.

A partir d’un certain âge, nous sommes statistiquement davantage susceptibles de développer une forme grave du Covid. Ne serait-il dès lors pas plus clair de rendre le vaccin obligatoire aux plus de 70, 60 ou même 50 ans, ...

Contenu disponible gratuitement

35 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi