politiqueCovid-19

200 000 créneaux libres.. mais Olivier Véran n’assouplira pas les règles de vaccination

28/04/2021

ARTICLE. Les créneaux libres sur la plateforme Doctolib sont nombreux, tout comme les médecins qui se voient obligés de jeter des doses de vaccins périmées. Pourtant, Olivier Véran n’entend pas assouplir les règles d’éligibilité à la vaccination…

200 000 créneaux libres.. mais Olivier Véran n’assouplira pas les règles de vaccination

Pour Olivier Véran, il n’est pas question d’assouplir la stratégie vaccinale dans l’immédiat. Mardi, en marge d’un déplacement à l’Agence régionale de santé d’Île-de-France, le ministre de la Santé a tenu à défendre sa politique sanitaire. “Nous devons vraiment prioriser et protéger les plus fragiles", explique-t-il, tout en poursuivant : “Si on se fixe une cible de 80 % d’une tranche d’âge qui doit être vaccinée pour être protégée, il y a encore 4,3 millions de Français qui relèvent de la vaccination qui n’a pas encore été vacciné.

234 532 créneaux disponibles au mardi soir

Alors que le Royaume-Uni affiche mardi 33 843 580 millions de personnes ayant reçu au moins une injection, la France n’en est qu’à 14 316 501 millions. Soit, respectivement, 50,78 % contre 21,36 % de la population totale. Et pourtant, malgré ce retard, la France observe un étrange phénomène : des vaccinodromes qui peinent à voir se remplir tous les créneaux de réservations. Selon le site "Vite ma dose !", 234 532 créneaux de vaccination étaient toujours disponibles le mardi soir. En parallèle, plusieurs professionnels de santé s’inquiètent sur les réseaux sociaux : les patients refuseraient de se faire vacciner, autrement que par le vaccin Pfizer/BioNTech. Des médecins ont témoigné avoir jeté des doses d’AstraZeneca périmées.

Le calendrier de vaccination a fixé un objectif de 70 % de population immunisée, par tranche d’âge. Une fois ce taux atteint, la barrière minimale peut être abaissée. Mais des voix s’élèvent et réclament de la souplesse administrative. À Auch, dans le Gers, où la moitié des créneaux sont toujours disponibles, Philippe Martin, président (PS) du conseil départemental, réclame l’élargissement à l’ensemble de la population du département. À Paris, Anne Hidalgo exige, au micro de France Info, du pragmatisme et de la souplesse.

L’exemple du...

Contenu disponible gratuitement

54 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+