politiqueTribune

Blanquer-Pap Ndiaye : une rupture en trompe-l’œil

TRIBUNE. La nomination de Pap Ndiaye à l'Éducation nationale à la place de Jean-Michel Blanquer, le signe d'un changement radical de paradigme en Macronie ? Ce n'est pas l'avis d'Ambroise Tournyol du Clos est professeur agrégé d’histoire.

Blanquer-Pap Ndiaye : une rupture en trompe-l’œil


« Tout changer pour que rien ne change ». Il est encore tôt pour savoir si la célèbre réplique du Guépard de Visconti (1963), s’appliquera au changement de locataire de la rue de Grenelle. Pour le moment, les commentaires vont bon train et s’accordent à reconnaître une rupture dans le choix du nouveau...

Contenu disponible gratuitement

95 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi