politiqueCovid-19

Covid-19 : Le petit mensonge de Florence Parly

23/09/2020

ARTICLE. Auditionnée hier en commission d’enquête, Florence Parly a avoué n’avoir pas dit la vérité début mars. Les militaires de l’Oise n’avaient pas été testés.

Covid-19 : Le petit mensonge de Florence Parly

« J’ai juré de dire la vérité, et donc, ayant juré de dire la vérité, je me dois de vous dire que j’ai dit quelque chose d’inexact le 4 mars à France 2. Ce que j’ai dit, en effet, c’est que les équipages qui étaient de retour de Wuhan à bord de l’Esterel avait été testés. C’était un raccourci… » Une fois enlevés les périphrases, les circonlocutions et les euphémismes, reste l’information principale : les militaires n’avaient pas été testés.

C’est dans le cadre d’une commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la pandémie de Covid-19 ayant eu lieu hier, mardi 22 septembre, que Florence Parly a admis avoir involontairement menti six mois auparavant. Les militaires français, rapatriés de Wuhan dans l’Oise le 31 janvier, n’avaient pas été testés. La ministre avait pourtant déclaré à l’époque : « Ils ont été testés, ils n’étaient pas porteurs du virus. »

Un peu empêtrée dans sa défense, la ministre a tenté d’écarter toute négligence : « En effet, il n’y a pas eu de test PCR, mais oui, il y a bien eu une surveillance médicale extrêmement rapprochée. J’espère que cette imprécision de ma part – parfois, ça peut arriver – permettra de crever définitivement cet abcès. » Face à l’incrédulité de la Commission, considérant que les tests étaient déjà disponibles, c’est la directrice du service de santé des armées (SSA), Maryline Gygax Généro, qui a tenté de défendre la cause de la ministre : « Le dogme, à ce moment-là, n’était pas de tester tout le monde, mais de tester les patients symptomatiques. » Ce qui, du reste, est vrai, selon les préconisations du ministère des Solidarités et de la Santé à l’époque.

La chose pourrait être anodine, mais si le malencontreux « raccourci » de la ministre crée la polémique, outre la négligence en elle-même, c’est parce que le contingent de 18 militaires était...

Contenu disponible gratuitement

23 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+