politiqueEcologie

Écologie : la future écotaxe sera-t-elle protectionniste ?

12/02/2021

ARTICLE. L’écotaxe revient sous l’appellation de “contribution poids lourds”. Elle est proposée par la Convention citoyenne sur le climat, et inscrite dans le projet de loi climat. Un rapport qui a été remis au Ministre des Transports cette semaine, insiste également sur la mise en place de cette fiscalité, qu’il destinerait aux camions étrangers.

Écologie : la future écotaxe sera-t-elle protectionniste ?

L’écotaxe revient sur le devant de la scène. Mardi 9 février, François Durovray, président LR du conseil départemental de l’Essonne a remis à Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, un rapport sur l’avenir de la mobilité en grande couronne d’Ile-de-France. Dans le panel des mesures proposées, les auteurs (sept parlementaires du département) entendent taxer les poids lourds qui traversent l’Essonne. De préférence, les poids lourds étrangers.

Afin d’échapper à la contrainte des péages autoroutiers, les camions empruntent souvent des itinéraires bis, via le réseau non concédé. Pour François Durovray, il y a nécessité de faire payer les poids lourds qui contribuent à la détérioration des nationales et départementales, d’autant que “un camion peut traverser la France sans faire le plein et donc sans verser de taxe.” Les transporteurs de marchandises sont soumis à la TICPE (taxe intérieure sur les consommations de produits énergétiques) quand ils se ravitaillent en France. Sauf que la taille de leur réservoir leur permet la plupart du temps de s'exonérer de faire le plein dans l’Hexagone, l’essence des pays voisins étant moins taxée. Une écotaxe serait alors “la façon de faire contribuer les poids lourds étrangers au financement de nos routes”, explique l’auteur du rapport.

Côté gouvernement, le concept séduit depuis plusieurs mois. S’il n’est, cette fois-ci, plus question “d’écotaxe”, mais d’une “contribution poids lourds”, la philosophie de la mesure n’en demeure pas moins similaire. Présenté le 11 janvier en conseil des ministres, le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat entend donner à terme aux régions la possibilité d'instaurer cette taxe sur leur territoire. Cette "contribution" n’utiliserait pas les fameux portiques construits en 2014 pour la feu-écotaxe mais prendrait la forme d’une vignette.

Les régions y voient une réelle opportunité, elles qui assument le coût de...

Contenu disponible gratuitement

48 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi