politiqueElectionsabonnés

Face à la France insoumise, ce qu’il reste du PS se déchire

28/04/2022

ARTICLE.  Les tractations semblent en bonne voie entre le Parti Socialiste et la France Insoumise. Une manière d’enterrer définitivement le PS, qui était il n’y a pas si longtemps encore un parti de gouvernement ?

Face à la France insoumise, ce qu’il reste du PS se déchire


Le RPR a eu l’UDF. L’UMP puis les Républicains ont eu l’UDI. Et LREM s’est appuyée sur le MODEM en 2017, sur Horizons (Édouard Philippe) ou sur Renaissance républicaine (Chevènement) en 2022. Tout grand parti a ses satellites, mouvements politiques plus ou moins influents et qui ont un objectif principal : augmenter le nombre de ses élus locaux et nationaux. Mais qui aurait pu imaginer, il y a six ans, alors que François Hollande était encore président de la République, qu’un Parti Socialiste en cendres tenterait de nouer une alliance avec la France Insoumise ? Ce mercredi 27 avril, les deux camps sont sortis des locaux de la France Insoumise, satisfait et confiant quant à l’issue positive des tractations en vue des législatives.

« On n’avait pas l’impression de discuter avec le même PS qu’il y a deux-trois ans », a même déclaré Manuel Bompard, le responsable des négociations chez la France Insoumise. « Il n’y a pas de point de discussion qui paraissait insurmontable », a-t-il précisé tandis que du côté des socialistes, le porte-parole du PS Pierre Jouvet s’est félicité de « l'état d'esprit de responsabilité » et de « l’ouverture d’esprits » qui règne désormais entre les deux formations. Adrien Quatennens, député LFI du Nord se veut plus prudent. S’il souhaite que ça « aille vite », il alerte sur le travail de fond à mener : « si on veut gouverner ensemble, ce n'est pas vrai qu'on peut se contenter de 10-15 points de programme pour faire campagne »

Il aura donc fallu cinq années de dégringolade, entamée avec les 6,36 % obtenu par Benoit Hamon au soir du premier tour de la présidentielle 2017, pour voir en 2022 le PS devenir un parti marginal, sous la houlette d’Anne Hidalgo et d’Olivier Faure. Au point de...

Contenu réservé aux abonnés

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+