politiqueGouvernement

Présidentielle 2022 : la société civile en invitée surprise ?

08/11/2020

OPINION. Écroulement des partis traditionnels, défiance quasi-généralisée envers la classe politique : et si une personnalité issue de la société civile émergeait à la présidentielle de 2022 ? De la plus à droite à la plus à gauche, passage en revue de ceux qui pourraient jouer les trouble-fêtes. Le point de vue de Jérôme Huet, formateur et abonné.

Présidentielle 2022 : la société civile en invitée surprise ?

Plusieurs sources concordantes l’affirment : en privé, Emmanuel Macron prendrait très au sérieux la menace pour lui d’une personnalité émergeant de la société civile lors de la prochaine élection présidentielle. Un profil suffisamment talentueux pour surfer sur l’ambiance de défiance généralisée quant à la classe politique traditionnelle en descente directe de l’exemple Italien incarné par Beppe Grillo et son mouvement populiste « 5 Stelle » ou, bien sûr, réitérant l’action velléitaire de Coluche en 1980 qui culminait à 16% des intentions de vote au premier tour des Présidentielles de 1981. De la plus à droite à la plus à gauche, petite revue de presse de cinq personnalités qui pourraient troubler le (trop) prévisible duel Macron /Le Pen.

Eric Zemmour

Véritable tête de gondole de la droite décomplexée, populaire, brillant rhétoricien, excellent débatteur, Eric Zemmour, sur le papier, coche toutes les cases pour être le mieux placé comme celui qui incarnerait la nouvelle droite, nationaliste, réactionnaire et farouchement anti-Islam. Souci : une certaine Marine Le Pen (ou dans une moindre mesure, Nicolas Dupont-Aignan) ne sacrifiera pas aussi facilement sa place comme championne d’une extrême droite incarnée dans l’imaginaire collectif français par la famille Le Pen. La popularité de Zemmour, son influence sur ce camp politique sont tels depuis 2006 et la mise en orbite de ses thèses dans l’émission « On N’Est Pas Couché » qu’on voit mal en revanche comment ferait le RN sans faire appel à lui dans la perspective de 2022. Attention toutefois : l’image très clivante de Zemmour et surtout sa succession de sorties hors piste a été telle ces derniers temps, à l’image de sa diatribe sur C News sur les mineurs étrangers isolés, qu’ils ont pu gêner jusqu’à la faction la plus modérée (ou la moins extrême, c’est selon…) de son public.

Jean-Marie Bigard

On...

Contenu disponible gratuitement

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+