politiqueEcologieabonnés

Universités d’été d’EELV : divergences idéologiques et tensions internes

23/08/2021

ARTICLE. Les universités d’été d’EELV se sont achevées ce samedi 21 août. Elles ont donné lieu à des polémiques autour de déclarations de Sandrine Rousseau. Une énième polémique sur fond de féminisme et d’antiracisme, dont les écolos sont coutumiers.

Universités d’été d’EELV : divergences idéologiques et tensions internes

Dès jeudi matin, les universités d’été d’EELV organisées à Poitiers (du 19 au 21 août) ont rappelé les plus belles heures de ce parti écologique si coutumier des déchirements internes. Le Figaro a dévoilé jeudi matin que l’un des cinq candidats à la primaire d’EELV, Sandrine Rousseau, s’est plaint d’avoir été bousculé par son concurrent Éric Piolle.

Elle a considéré cet attroupement provoqué par le maire de Grenoble comme étant « très violent ». Immédiatement, les soutiens du maire de Grenoble ont nié l’accusation et taclé la candidate lilloise : « Elle se sent méprisée par tout le monde. Mais ce n’est pas parce qu’on ne la soutient pas qu’on la méprise », a expliqué l’un des cadres du parti.

Spontanément ou pas, dans la soirée de vendredi, Sandrine Rousseau a confirmé l’événement tout en précisant qu’il « n’était pas “très” violent ». Une vidéo dévoile qu’en réalité, la vice-présidente à la vie universitaire de l’université de Lille a été bousculée par un des journalistes agglutinés autour d’Éric Piolle.

Cette petite foule n’aurait pas changé de trajectoire sur son déplacement, bien que sa concurrente à la primaire ait été sur son chemin. Une photo diplomatique organisée entre elle et Éric Piolle, le 20 août au soir, ne parviendra pas à masquer la tentative maladroite de la candidate d’attaquer sur un terrain « metoo-esque » l’un de ses concurrents à la course à la présidentielle.

Une tribune de 30 minutes pour convaincre

Si les universités d’été d’EELV se sont déroulées sans autres heurts notoires, elles ont eu du mal à masquer le peu de sympathie entre les candidats. Libération raconte que la photo de réunion des cinq candidats a été prise dans une atmosphère assez glaciale. Loin de la bonne ambiance vantée pourtant par Julien Bayou, secrétaire national du parti.

Les...

Contenu réservé aux abonnés

55 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+