sociétéEcologieabonnés

Bassines agricoles : une solution contre la sécheresse ?

02/11/2022

ARTICLE. Malgré un léger mieux en septembre, l’exceptionnel mois météorologique d’octobre ravive les problèmes de sécheresse sur notre territoire. De quoi légitimer les inquiétudes qui entourent les projets de bassines qui fleurissent en France ?

Bassines agricoles : une solution contre la sécheresse ?


En 2022, si les records météorologiques pleuvent, la pluie, elle, se fait toujours aussi rare en France. Nous venons de connaître le mois d’octobre le plus chaud jamais enregistré d’après Météo France, avec des températures moyennes de 3,5 °C supérieures à la normale. Et si le mois de septembre a présenté un excédent de 15 % par rapport aux moyennes habituelles, le déficit pluviométrique atteint 40 % moyen en octobre. Or, les nappes phréatiques sont censées se reconstituer entre octobre et mars. Un mois de perdu, donc.

La sécheresse ne frappe pas l’Hexagone de façon homogène. Une poignée (neuf) de départements comme le Finistère, ou le haut et Bas-Rhin échappent aux restrictions. Le nord-est est le mieux loti quand l’ouest et le sud-ouest affichent — d’après les niveaux d’alerte relayés par le ministère de l’Écologie — un état de « crise », le plus haut niveau de vigilance. Une quarantaine de départements sont ainsi toujours soumis à l’interdiction — totale ou partielle — des prélèvements en eau pour l’agriculture ou certains usages domestiques.

Dès lors, les tensions sur l’eau sont encore et toujours palpables. Ce qui explique notamment le faible volume d’électricité issu de l’hydraulique dans la production d’électricité française. Ce 2 novembre à 11 h 30, il atteint de 3 791 MW contre 5 031 MW au même moment l’année précédente et 6 343 MW il y a deux ans. Le domaine agricole n’est pas en reste. Le manque d’eau provoque des productions précoces de fruits et légumes à l’état dégradé.

Les bassines, la bonne réponse ?

Ces accidents caniculaires et à ces sécheresses relevées ces derniers mois sont appelés à se multiplier ces prochaines années, matérialisation concrète du dérèglement climatique. C’est dans ce contexte anxiogène que vient de se déclencher la polémique sur les bassines agricoles. Ce week-end,...

Contenu réservé aux abonnés

49 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi