sociétéCovid-19

COVID : l’Allemagne de nouveau à la rescousse de l’Est

09/11/2020

ARTICLE. Des patients français dans un état critique sont envoyés dans des hôpitaux allemands pour y être traités. Symbole d’un territoire aux capacités hospitalière trop exsangues pour seul faire face à l’épidémie.

COVID : l’Allemagne de nouveau à la rescousse de l’Est

La semaine précédente, les transferts de la France vers l’Allemagne ont repris pour quelques patients gravement atteints par la COVID. Jeudi et vendredi, quatre malades hospitalisés dans des hôpitaux du Grand Est (Bel Air de Thionville, Centre hospitalier de Sarreguemines et groupe SOS Santé de Saint-Avold) ont été pris en charge par les hôpitaux outre Rhin, frontaliers de la Moselle, dans le Land de Sarre. Dimanche matin c’est également un patient des Hauts-de-France hospitalisé à l'hôpital de Valencienne, qui a été transféré par hélicoptère à l’hôpital de Münster.

Des images, souvent spectaculaires, qui rappellent celles d’un passé guère lointain, celui du premier confinement de mars. Alors durement frappé par l’épidémie, la région du Grand Est avait fait appel au même procédé. Pour faire face à la saturation de sa capacité d'accueil en réanimation, elle avait déplacé 330 patients vers d’autres régions françaises ainsi qu’en Allemagne. Selon le ministère fédéral des Affaires étrangères Allemand, 130 patients avaient été transférés des hôpitaux français vers l'Allemagne entre le 21 mars et le 12 avril. Le Monde explique que si la Sarre avait recueilli 28 patients lors de la première vague, elle n’en prendra en charge que 8 au maximum.

L’épidémie a fortement progressé ces dernières semaines. Santé Publique France a remonté 19 940 nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours, dont 3 037 en réanimation (données datant du 8 novembre). Conséquence directe pour l'hôpital public, qui continue à supprimer des lits en 2020 malgré l'épidémie, la tension monte malgré une collaboration bien plus efficace avec les cliniques privées, peu équipées en lit de réanimation et qui accueillent 20% des patients COVID. Santé Publique France remonte un taux d’occupation des lits de réanimation élevé pour certaines régions : 86% pour Auvergne-Rhône-Alpes, 73% pour l’île de France, 75% pour les Hauts-de-France et 44 % pour...

Contenu disponible gratuitement

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+