sociétéCovid-19

En pleine surproduction nationale, l’Etat français distribue 650 000 masques « made in Vietnam »

27/08/2020

Tandis que les entreprises textiles françaises traversent une crise de surproduction, l’État a distribué en Mayenne des masques en tissu fabriqués au Vietnam.

En pleine surproduction nationale, l’Etat français distribue 650 000 masques « made in Vietnam »

Au début de la pandémie, Emmanuel Macron lançait un appel aux entreprises françaises afin de participer à « l’effort de guerre », leur demandant de produire rapidement et massivement des masques, à la fois pour les soignants et pour la population. Avec Edouard Philippe et Olivier Véran,  le président souhaitait « une indépendance pleine et entière » en la matière « d'ici la fin de l'année ». Des centaines de petites entreprises textiles ont répondu à cet appel. Riches de leur savoir-faire, elles avaient décidé de relever ce défi : fabriquer des masques au service des Français... jusqu’à la surproduction. Quelques semaines plus tard, elles se retrouvent en effet avec des millions de masques qu’elles n’arrivent plus à épuiser.

Mais il semblerait que l’Etat français n’aime pas ses petites entreprises. Car il a choisi de continuer à importer et à distribuer des masques produits à l’étranger. Comme c’est le cas depuis le mois de juillet en Mayenne, où un lot de 650 000 masques fabriqués au Vietnam est distribué aux administrés. Début juillet, alors que le taux de positivité s’envole pour dépasser les 50 cas pour 100 000 habitants, la préfecture commence à distribuer 650 000 masques en tissus aux administrés.

Au moment de la réception des masques, le président du département, Olivier Richefou, a un doute, comme il l’explique à Public Sénat : « Lorsque j’ai vu les masques, ils ne m’ont pas semblé qualitativement extraordinaires donc j’ai posé la question au préfet. C’est lui qui m’a informé qu’ils ont été fabriqués au Vietnam. » La sénatrice de Mayenne, Élisabeth Doineau n'écarte pas l'hypothèse que ce soit une nouvelle commande, qu'elle qualifie d "incompréhensible", alors même que nos entreprises textiles sont en surproduction. Un point de vue que partage Olivier Richefou : « Le gouvernement appelle à relocaliser les activités essentielles, et là sur le sujet emblématique des masques pour tout le monde, on...

Contenu disponible gratuitement

18 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+