sociétéEcologie

Gaz à effet de serre : les faux bons résultats de Barbara Pompili

08/02/2021

ARTICLE. Le gouvernement vient d’annoncer une baisse de -1,7% des émissions de gaz à effet de serre pour l’année 2019. Des résultats annoncés en fanfare mais qui font s’étrangler tous ceux qui savent que ce bon résultat en apparence n’est que le fruit d’un montage douteux de la part du gouvernement.

Gaz à effet de serre : les faux bons résultats de Barbara Pompili

C’est un cocorico de bien mauvais aloi qu’ont poussé le Président de la République sur Twitter ainsi que la ministre de l’écologie, Barbara Pompili, interviewée par le JDD ce dimanche. En apparence il y aurait de quoi se satisfaire : la France a vu baisser ses émissions de gaz à effets de serre de 1,7% en 2019. Rendez-vous compte, c’est mieux que l’objectif annoncé de -1,5 %. Une communication positive qu’ont fort peu goûtée les militants écologistes, ou toutes les personnes ayant suivi l'actualité verte ces derniers mois. Car en réalité ce chiffre masque un échec et une entourloupe gouvernementale. A plusieurs niveaux.

Tout d’abord, il convient de rappeler qu’il y a plusieurs mois, la France, signataire de l’accord de Paris sur le climat le 4 novembre 2016, constatait son incapacité à respecter ses engagements. Le plafond d’émissions prévu pour la tranche 2015-2018 avait été sensiblement dépassé. La France devait réaliser une baisse de l’ordre de 2,2 % par an, mais ne parvenait à atteindre difficilement qu’une baisse annuelle de 1%. Alors, le gouvernement avait élaboré un stratagème. Par un décret gouvernemental signé le 21 avril 2020, le gouvernement reportait une partie des objectifs de la tranche 2019-2023 aux tranches suivantes. En annonçant une baisse de 1,7%, l’État se congratule alors que sans ce montage, il n’aurait pas atteint ses objectifs.

L’autre entourloupe vient des motifs avancés par Barbara Pompili pour justifier cette évolution : il faut nécessairement que celle-ci soit liée à l’action du gouvernement. Car l’État est assigné de toutes parts en justice pour « inaction climatique ». Il faut donc prouver que ce dernier est bel et bien à l’action, prêt à pourfendre le moindre gramme de CO2 dans l’atmosphère. Alors la ministre de la transition énergétique explique que : “Cela veut dire que les mesures...

Contenu disponible gratuitement

45 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+