sociétéÉducation nationaleabonnés

« Job dating » : des nouvelles de l’ubérisation de l’enseignement

31/05/2022

ARTICLE. En région parisienne, les sessions de « job dating » ont débuté afin de trouver des professeurs pour la rentrée prochaine. Face à la pénurie d’enseignants, cette nouvelle méthode risque de consolider la précarisation et de casser la vocation de la profession. Un véritable cercle vicieux.

« Job dating » : des nouvelles de l’ubérisation de l’enseignement


Le 31 mai à Cergy, le 2 juin à Palaiseau, le 3 juin à Nanterre...en Île-de-France, les sessions de « job dating » se multiplient afin de pallier la pénurie d’enseignants. L’objectif ? 30 minutes pour convaincre. Pour l’Éducation nationale, ce sont 2035 postes à pourvoir dans les Yvelines, l’Essonne, le Val-d’Oise et les Hauts-de-Seine pour la rentrée prochaine. Parmi eux, 700 professeurs des écoles, 600 enseignants du second degré, 600 accompagnants d’élève en situation de handicap (AESH), 35 infirmières scolaires, autant de médecins...

Contenu réservé aux abonnés

83 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+