sociétéAssa Traoreabonnés

La militante Assa Traoré consacrée par les African Talents Awards

16/11/2021

ARTICLE. Consécration pour l’activiste indigéniste Assa Traoré, qui vient d’être récompensée par la 5e édition des African Talents Awards. L’événement, parrainé par l’Unesco, a choisi de lui attribuer le titre honorifique de « woman who inspire » (femme inspirante).

La militante Assa Traoré consacrée par les African Talents Awards


La Française Assa Traoré, une « femme qui inspire » l’Afrique ? Ce titre honorifique sera remis à la militante dite « antiraciste » par les African Talents Awards, 5eédition, le 11 décembre 2021 à Abidjan. De son côté, l’événement — parrainé par l’UNESCO — a justifié ce titre en considérant qu’Assa Traoré serait «une inspiration pour toute [une] génération ! ».

Sur ses réseaux sociaux, la principale intéressée s’est dit « très honorée et fière », avant de faire de cette distinction un outil de propagande intersectionelle : « Cette récompense est un encouragement de plus : unissons-nous partout dans le monde pour que toutes nos vies comptent ». Dans le même registre, la Française a asséné que « l’Afrique est un continent où bouillonnent les espoirs et les possibles, avec une jeunesse qui doit porter haut et fort les valeurs qui sont celles de l’humanité, la liberté, la justice et la fraternité ».

Les African Talents Awards ont donc décidé de consacrer une personnalité française pour son « combat inspirant ». Mais de quel combat parle-t-on ? Assa Traoré l’affirme, son frère Adama est « mort entre les mains des forces de l’ordre en France ». Une thèse qui fait l’objet d’une guerre judiciaire riche en rebondissement, au fur et à mesure des expertises médico-légales. En juillet 2021, les juges ont ordonné un complément d’expertise médicale, preuve en est que des deux côtés de la barrière, la vérité n’est toujours pas connue définitivement, contrairement aux certitudes avancées par Assa Traoré.

Mais de ce flou juridique, les African Talents Awards n’en ont eu cure. Sous le patronage de l’Unesco, ils ont décidé d’honorer une personnalité dont le combat repose peut-être sur un mensonge. Assa Traoré est-elle même malienne, donc africaine ? Bamako soutenait le contraire en 2016...

Contenu réservé aux abonnés

17 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+