sociétéCovid-19abonnés

Loi sanitaire : des pompiers en grève et un Conseil constitutionnel sous pression

04/08/2021

ARTICLE. Les préavis de grèves se multiplient à l’approche de l’avis du Conseil constitutionnel sur la loi sanitaire, qui sera rendu le 5 août. Mercredi 4 août, l’un des principaux syndicats de pompiers, la FA SPP-PATS a déposé un préavis de grève illimitée à compter du lundi 9 août. Jusqu’où ira la contestation ?

Loi sanitaire : des pompiers en grève et un Conseil constitutionnel sous pression

Il y a la contestation qui gronde chez une partie des citoyens et qui s’est manifestée contre le passe sanitaire ces derniers week-ends, réunissant près de 200 000 personnes à travers la France. Puis il y a la colère qui bouillonne chez les salariés, fonctionnaires, syndicats ou bénévoles, directement concernés par la vaccination obligatoire ou l’application du passe sanitaire.

Alors même que tout le pays a les yeux tournés vers le Conseil constitutionnel – la Cour des Sages rendra sa décision demain concernant la constitutionnalité de la loi sanitaire - l’un des principaux syndicats de pompiers, la FA SPP-PATS (Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs et techniques spécialisés) a appelé ce mercredi 4 août à une grève illimitée à compter du lundi 9 août 2021.

Un « projet de loi liberticide »

Lundi 9 août 2021 est une date symbolique. C’est à compter de ce jour que l’extension du passe sanitaire s’appliquera aux cafés, restaurants, mais aussi, hôpitaux, maisons de retraite, et établissements médico-sociaux.

La FA SPP-PATS, si elle déclare ne pas être opposée à la vaccination, estime que « l’obligation vaccinale pour exercer certaines professions viole le droit à l’emploi et le droit de ne pas être lésé en raison de ses opinions ou de ses croyances ». Évoquant un « projet de loi liberticide », le syndicat dénonce le « mépris et le manque de considération du pouvoir à l’égard de notre profession ».

Dans leur colère, les pompiers qui adhéreront à cette grève iront rejoindre le personnel soignant qui dénonce pour partie l’obligation vaccinale des soignants à compter du 15 septembre. Des mouvements de contestations ont déjà éclaté à Lyon, Marseille ou bien encore, Toulouse.

Les syndicats CGT et SUD Santé ont également lancé un appel à la grève illimitée, au niveau national,...

Contenu réservé aux abonnés

60 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi