MayotteabonnésContenu payant

Mansour Kamardine : « Si l’opération Wuambushu échoue, c’en est fait des espoirs de vivre en paix à Mayotte »

ENTRETIEN. Le député de Mayotte, Mansour Kamardine, salue la décision de la chambre d’appel autorisant la reprise de l’opération Wuambushu. L’élu estime que le gouvernement reste tout de même timide face aux Comores et fait grief à la justice et aux associations d’empêcher un retour à la paix sur l’île, sous couvert de bons sentiments.

/2023/05/Mayotte-France-operation-Wuambushu


Front Populaire : Le 17 mai, la chambre d'appel de Mayotte a donné raison à l'État dans sa volonté de démolir l'habitat insalubre de Talus 2, un quartier informel de la commune de Koungou. L’opération Wuambushu pourra-t-elle aller jusqu’au bout ?


Mansour Kamardine : La chambre d’appel a infirmé l’ordonnance du tribunal judiciaire de Mamoudzou du 24 avril, qui avait suspendu la destruction de ce bidonville. Notons que dans son arrêt, la chambre d’appel est sévère avec le tribunal judiciaire. Elle relève le non-respect des droits de la défense, c'est-à-dire de l'Etat. Elle considère par ailleurs qu’il n’y a aucune voie de fait de la part du préfet (la voie de fait est l'acte de l'administration qui éteint définitivement le droit de propriété ou qui porte atteinte à une liberté individuelle. Ces atteintes sont si graves que l'acte perd son caractère administratif et relève du contrôle du juge judiciaire, ndlr). Enfin, elle constate que le juge judiciaire n'était pas compétent pour connaître...

Vous aimerez aussi