sociétéRechercheabonnés

Médaille Fields : quand l’excellence cache la médiocrité

06/07/2022

ARTICLE. Le mardi 5 juillet, le mathématicien français Hugo Duminil-Copin a remporté la médaille Fields. Emmanuel Macron s’en est immédiatement réjoui, non sans cynisme. Car tous les classements le prouvent : la France des mathématiques dégringole dans les classements.

Médaille Fields : quand l’excellence cache la médiocrité


Être cynique à ce point ne mériterait-il pas un zéro pointé ? Ce mardi 5 juillet, le français Hugo Duminil-Copin a fait partie des quatre mathématiciens récompensés d’une médaille Fields. Sur twitter, Emmanuel Macron a tenu à le féliciter et à saluer ses travaux. Puis il a tenté cette analyse : « cette distinction montre la vitalité et l’excellence de notre École française des mathématiques ».

À 36 ans, Hugo Duminil-Copin excelle dans le domaine des probabilités et la physique statistique, ce qui lui vaut cet honneur. La médaille Fields est l’équivalent du prix Nobel dans le domaine des mathématiques. Peut-être plus prestigieux encore, car il n’est décerné que tous les quatre ans, à plusieurs personnalités à la fois lors de la Conférence internationale des mathématiciens. Emmanuel Macron a donc toutes les raisons de se réjouir, la performance française est belle. Cocorico.

Mais le chant du coq ne résiste pas à l’examen de l’état de la France qui suppose de passer de l’école française des mathématiques aux cours de mathématiques de l’école française. Plusieurs études marquantes ces dernières années n’ont eu de cesse de démontrer le fort déclin des élèves français dans cette discipline fondamentale.

Les derniers du classement

Une note d’information de mars 2019, publiée par la Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance analysait l’évolution des performances en calcul des élèves de CM2 à trente ans d’intervalle. Sur une série de tests, en 2017, plus de « neuf élèves sur dix » présentaient « un niveau inférieur ou égal à la médiane des performances de 1987 ».

Un an plus tard, l’étude Trends in International Mathematics and Science Studyp (Timss) publiée mardi 8 décembre 2020 donnait des résultats tout aussi inquiétants. Analysant les niveaux internationaux de 4 186 enfants de CM1 et de 3 874...

Contenu réservé aux abonnés

39 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi