sociétéComplotisme

Viande de culture : quand France Inter goûte aux joies du complotisme

18/11/2020

OPINION. L’humeur de David Chauvet suite à une enquête de France Inter. Un texte prenant à contre-pied la ligne incarnée dans nos colonnes par Gilles Luneau et son « Steak barbare », ainsi que par Jean-Paul Pelras. Jusqu’à preuve du contraire… Front Populaire relance en tous cas le débat.

Viande de culture : quand France Inter goûte aux joies du complotisme

Il y a un dicton sur la paille dans l’œil du voisin que la station publique France Inter, qui se plaît à dénoncer le complotisme à la première occasion, devrait peut-être méditer un peu. Les 13 et 14 novembre, la voilà qui accuse L214 de rouler pour des lobbies américains. C’est que l’association animaliste, révèle la « cellule investigation de Radio France » (qui n’a eu qu’à consulter ses comptes à disposition du public), a reçu un chèque d’un peu plus d’un million d’euro en 2017 de la part d’une fondation américaine financée par des milliardaires, l’Open Philanthropy Project. Or, cette fondation finance aussi la viande de culture ou « in vitro ».

Il n’en faut pas plus à nos saints inquisiteurs pour faire de L214 un pion dans le jeu des industriels de la viande de culture. « Derrière L214 » se trouveraient, d’après le titre racoleur du site de France Inter, « les lobbies de la viande in vitro en embuscade ». Et pour cause : « Des dizaines de start-up travaillent à la création de viande cellulaire. Un business derrière lequel on retrouve de nombreux milliardaires. Pour préparer l’opinion publique, ils financent des associations de défense des animaux, dont L214 en France. » Ici, tout bon journaliste se doit de faire une distinction cruciale : quelle est la nature de l’intérêt que portent ces milliardaires ou cette fondation à la viande de culture ? Philanthropique, ou financier ? S’il est philanthropique, il n’y a rien à leur reprocher, sinon leur espoir qu’on tue moins d’animaux pour produire de la viande, espoir que beaucoup partagent, moi le premier, sans qu’il faille nous qualifier de « lobby de la viande in vitro ». Ou bien, ceux qui soutiennent l’élevage feraient tous partie du « lobby de l’élevage », ceux qui défendent le choix du nucléaire du « lobby du nucléaire », ceux qui lui...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+