Ecologieabonnés

Le ver est dans la pastèque

08/06/2021

Contre l'écologisme devenu fou, Front Populaire présente son contre-modèle : une écologie du réel, sociale et rationnelle. Une écologie souveraine qui raisonne plus qu'elle ne résonne. L'édito de Stéphane Simon, co-fondateur de Front populaire.

Le ver est dans la pastèque

C’est une vague verte qui tourne à la marée noire. Depuis un an, leur politique est devenue bien visible et leur idéologie plus lisible. Je pense à ces nouveaux maires écolos qui gèrent huit grandes villes de France. À la faveur des dernières élections municipales, les voilà à l’œuvre, enchaînant les concessions à la cancel culture, au wokisme, à l’islamo-gauchisme, aux indigénistes, aux choix douteux esthétiques...

Un des édiles, à Bordeaux, diabolise les sapins de Noël. L’autre, à Strasbourg, propose et retire en catastrophe la subvention d'une mosquée turco-islamiste. Un troisième, à Lyon, instaure des menus végétariens obligatoires. Un quatrième, à Poitiers, stigmatise les enfants qui rêvent d'avions. À Paris, les alliés EELV de la majorité municipale ont pris la ville en otage, imposant de végétaliser les trottoirs avec des cagettes hideuses tout en abattant les glycines ou les buis... qui ne sauraient être traités avec des produits sanitaires. Sans oublier les plots jaunes en plastique et les blocs de béton qu'ils dressent partout pour imposer des pistes cyclables disproportionnées. Autant d'« arrêtés municipaux » qui confinent souvent au ridicule et pourraient juste faire rire.

Je ne ris pas à ces saccages. Pas plus que je m’habitue à ces silences coupables devant les clouds géants des GAFAM, vraies locomotives à CO2, devant les manipulations médicales sur l’ADN qui rendent possible le transhumanisme, devant la folie des grandeurs des potentats de la Silicon Valley.

Les Verts seraient-ils les alliés naïfs de plus sombres projets ?

J’ajoute que le programme environnemental des écolos labellisés par EELV est tout aussi dangereux : arrêt du nucléaire, généralisation des éoliennes, pénalisation des agriculteurs qui doivent pourtant survivre dans un monde exposé à une concurrence qui vous sert des cerises du Chili et des haricots plats du Kenya en hiver...

Une autre écologie est...

Contenu réservé aux abonnés

43 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...