Socialabonnés

L’été à sec de la France périphérique

L’année écoulée a été difficile pour les Français, en particulier les plus modestes : inflation, surtout sur les produits alimentaires, crise énergétique, menace de récession, le tout se terminant par des émeutes urbaines, avec leur lot de destructions.

L’été à sec de la France périphérique


L’avenir économique ne s’annonce pas rose. Le gouvernement va lever le bouclier énergétique sans rien changer au système absurde fixant les prix de l’énergie, fruits de l’accord tarifaire européen et de l’ARENH. Le coût de l’électricité a augmenté de 10 % au 1er août, après une première augmentation de 15 % en février dernier, et sont déjà annoncées des hausses de 17 % en février 2024, août 2024 et août 2025, soit… un total de + 75 % sur les factures d’électricité en 18 mois ! Et ce ne sont que des prévisions. La poursuite de la guerre en Ukraine, qui a pour corollaire la réduction drastique des importations d’hydrocarbures de Russie – ce n’était pas encore le cas l’hiver passé, où pourtant déjà plus de 14 millions de Français n’ont pas pu se chauffer – risque de rendre la vie quotidienne plus difficile encore. L’inflation va repartir, les coûts pour les entreprises progresser et la France, comme ses voisins, risque d’entrer en récession. Pour les ménages des classes populaires et moyennes, ces augmentations sont difficiles à supporter. Elles obligent à resserrer tous les budgets, en particulier celui des vacances : beaucoup ne partiront pas, ou partiront moins longtemps, moins loin. Quand les circonstances imposent de rester là où on habite, tout est bon pour prendre son mal en patience, en particulier pour occuper les enfants et donner à la période estivale une touche de douceur : parcs, promenades, aires de jeux, centres sportifs et… piscines, très prisées l’été, car ce sont des lieux de fraîcheur, d’activités sportives et ludiques. Pour certains Français, il s’agit du seul loisir estival et de la certitude que les enfants vont s’amuser et bouger, plutôt que de se vautrer devant les écrans. Or, dans de nombreuses petites communes de la France périphérique, dépeintes dans...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi