Sciencesabonnés

OGM, alliés insoupçonnés de l'écologie véritable

Dans ce texte solidement référencé, Aurélien Enthoven montre en quoi les écologistes politiques ont bien tort de diaboliser les organismes génétiquement modifiés (OGM), qui représentent en réalité un sérieux atout pour faire face à la crise environnementale.

OGM, alliés insoupçonnés de l'écologie véritable

Si, comme moi, vous fréquentez certains milieux de droite, peut-être avez-vous déjà entendu cette comparaison courante entre les écologistes et les pastèques : « Verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur. » Force est de constater que cette métaphore ne tient pas. Loin de moi l’idée de nier que les dirigeants d’Europe Écologie les Verts (EELV) sont pour la plupart des anticapitalistes virulents. Je pense plutôt que le fruit n’est pas le bon. Nous devrions à mon sens parler de poivrons, « verts à l’extérieur mais vides à l’intérieur ». Car du vide, il y en a souvent chez les tenants de l’écologie politiques. Certains parleront de leur complaisance, par lâcheté, avec l’extrémisme religieux (comme le font si bien certains élus que je ne nommerai pas), d’autres de l’incohérence entre leur posture économiquement libérale et leur souci affiché de l’environnement. Ce qui m’intéresse ici est une vacuité plus inquiétante encore : leur rejet de la science, qui se manifeste dans certains domaines clés de la question climatique. Je pense qu’aucun sujet n’illustre mieux ce problème que les organismes génétiquement modifiés, ou OGM.

Grâce aux OGM, nous pouvons aujourd’hui réaliser en un claquement de doigts ce que nos ancêtres obtenaient en plusieurs générations. Dans la continuation de ce que l’humanité a fait pendant l’essentiel de son histoire, il nous est loisible, en jouant sur l’expression de certains gènes, de faire naître des organismes adaptés à nos besoins, mais désormais avec nettement plus de précision, d’efficacité et de rapidité. Les OGM font pourtant l’objet depuis de nombreuses années de bien des critiques : potentiels problèmes de santé, impact environnemental ou bien problèmes de régulation. Nous verrons que ces critiques sont non seulement pour beaucoup d’entre elles infondées, mais aussi qu’elles nous privent d’un moyen efficace d’affronter la crise environnementale, et enfin qu’elles portent...

Contenu réservé aux abonnés

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi