cultureSouvenirsabonnés

Le moulin à café

CHRONIQUE. Tout au long de l'été, notre camarade Jean-Paul Pelras nous incite, avec ces chroniques champêtres, à nous replonger dans ce flot de souvenirs qui font notre identité collective. Aujourd'hui, retrouvons le moulin à café à manivelle de notre enfance.

Le moulin à café

Six heures du matin. Tout commence par une dosette ou une capsule que l’on glisse dans le couvercle d’une machine censée élaborer notre tout premier café. Assis dans le silence de la cuisine, vous repensez alors à cette époque où l’on vous demandait de moudre quelques grains à l’aide d’un moulin à café. Celui qui servit ensuite à broyer le poivre et les grains de maïs pour la poule apprivoisée.

Etrange ustensile de marque « Peugeot frères », cubique, équipé d’une manivelle en ferraille, d’un mécanisme d’horlogerie, d’une trémie et d’un tiroir. Alors, bien sûr, pour obtenir la poudre et quelques arômes incomparables, il fallait mouliner. C’est ce que vous faisiez avec cette machine calée entre vos jambes pour faire plaisir à votre mère pendant qu’elle épluchait les légumes sur le marbre de l’évier.

« Si on donnait du café aux vaches, on boirait du café au lait. »

Par zèle, par intérêt ou tout simplement car la bonté caractérisait votre personne, vous alliez même jusqu'à moudre plusieurs tiroirs de poudre que vous stockiez dans une boite en fer blanc. Ensuite, vous avez connu le moulin à café type Moulinex, avec son couvercle sur lequel il suffisait d’appuyer pour obtenir, en quelques secondes, le même résultat que celui nécessitant une énergie considérable.

Autre alternative, celle qui consistait à enfoncer un bouton poussoir vissé au fond de l’appareil aux formes arrondies. Il fallait, dans ce cas de figure, bien maintenir le couvercle si l’on ne voulait pas saupoudrer la pièce et accuser réception d’une mémorable engueulade. Allez, pour finir, car aujourd’hui je n’ai pas la chute, cette petite citation de Pierre Dac : « Si on donnait du café aux vaches, on boirait du café au lait. »

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi