sociétéÉconomieabonnésContenu payant

Faillite de Casino : Křetínský en passe de récupérer le jackpot

ARTICLE. Bruxelles a donné son feu vert à la reprise du groupe Casino par un consortium mené par le milliardaire tchèque Daniel Křetínský, tandis que des députés veulent faire la lumière sur les circonstances de cette faillite.

Casino groupe reprise kretinsky commission europeenne
Crédits illustration : © SUPERMARCHE CASINO


Après la branche principale d’Atos, Daniel Křetínský s’apprête à profiter d’une nouvelle faillite française. Il a fallu attendre l’adoubement de la police de la concurrence, la Commission européenne, ce vendredi 5 janvier, pour que le consortium d’actionnaires dont il est à la tête obtienne la reprise du Groupe Casino (Casino, Franprix, Monoprix, CDiscount…). « Au titre du contrôle des concentrations », Bruxelles a autorisé « la prise de contrôle du groupe » par le milliardaire tchèque, ainsi que le Français Marc Ladreit de Lacharrière et le fonds britannique Attestor.

Tout n’est pas joué. Le groupe doit encore obtenir de l’Autorité des marchés financiers une dérogation à l’obligation de déposer un projet d’offre publique pour le rachat des actions du groupe. Les subventions étrangères et les capitaux étrangers doivent également être respectivement validés par la Commission européenne et le ministère de l’Économie.

En octobre dernier, le groupe de distribution était placé en procédure...

Vous aimerez aussi