economieMacron abonnés

McKinsey accusé d’évasion fiscale en France

17/03/2022

ARTICLE. Le cabinet de conseil américain McKinsey (France), qui mène régulièrement des missions pour l’Élysée et le gouvernement macronien, n’aurait payé aucun impôt sur les sociétés en dix ans… contrairement à ce qu’affirmait en janvier dernier l’une des figures de proue du cabinet.

McKinsey accusé d’évasion fiscale en France


Début 2021, la France apprenait, ébahie, que les consultants du cabinet de conseil américain McKinsey avaient été largement impliqués dans la gestion de la pandémie de Covid-19, et avaient empoché des millions d’euros d’argent public pendant cette période. Dans un rapport du Sénat rendu public le 17 mars, il s’avère maintenant que « la Firme » n’a pas payé le moindre centime d’impôt sur les sociétés en France entre 2011 et 2020. Et ce alors que le chiffre d’affaires français du cabinet s’élevait à 329 millions d’euros en 2020, dont 5 % dans le secteur public (pour 600 salariés).

Auditionné par les sénateurs le 18 janvier, le responsable du pôle service public de McKinsey, Karim Tadjeddine – qui a un temps côtoyé Emmanuel Macron dans la « commission Attali » – avait pourtant affirmé l’inverse : « Je le dis très nettement : nous payons l’impôt sur les sociétés en France » Une affirmation tenue sous serment… et qui rentre en contradiction avec les informations obtenues par la commission d’enquête auprès de l’administration fiscale. Le procureur a été saisi sur le cas Tadjeddine et pour rappel, le faux témoignage devant une commission d’enquête est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

McKinsey est techniquement assujetti à l’impôt, mais parvient à ne rien payer en utilisant un mécanisme d’optimisation fiscale répandu parmi les multinationales : le cabinet déduit de ses bénéfices imposables en France de nombreux frais, qui sont alors facturés à d’autres entités du groupe situées à l’étranger – dans des lieux où l’imposition est plus légère – comme s’il s’agissait de prestataires. Toutes ces dépenses (frais d’administration générale, usage de la marque, assistance interne au sein du réseau, mise à disposition de personnes…) apparaissent comme des charges dans les comptes de la société, qui...

Contenu réservé aux abonnés

20 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi