opinionsIsraël

Entre Israël et la Palestine, l'impossible cohabitation ?

CONTRIBUTION / OPINION. Les évènements dramatiques du 7 octobre qui ont endeuillé Israël sont, pour notre lecteur, le signe définitif que la cohabitation naguère rêvée entre Israël et la Palestine semble désormais tout à fait illusoire.

/2023/10/israel-hamas-palestine


En août 2005, Israël décidait de mettre fin à l’occupation de Gaza. Sur décision du gouvernement, l’armée expulsait les Juifs de ce terroir, où la plupart d’entre eux étaient pourtant nés. Ce nouvel exode d’Égypte fut poignant. Le passé et l’avenir de milliers de familles s’autodissolvaient sous le coup de la raison d’État. Ces femmes, hommes, militaires, travailleurs, policiers, agriculteurs, intellectuels athées et hommes de foi, quittaient cette région qu’ils avaient mise en valeur pendant des décennies. Le gouvernement trouva les mots apparemment justes pour leur expliquer que ce renoncement était un pas en avant, sinon vers la paix, du moins vers un apaisement. On leur vendit l’idée que partir de Gaza serait moins couteux en vies humaines, à terme, que d’y rester.

Ce devait être pour les Gazaouis un tournant qui leur permettrait de prospérer. Au cours de réunions bilatérales précédant l’évacuation, des responsables palestiniens exprimèrent leur soulagement de voir l’occupation se terminer. On serait enfin en mesure de voir de quoi ils étaient capables. Gaza s’avèrerait un « miracle économique », un « Singapour du Moyen-Orient », un cas d’école pour le monde entier. Des projets furent envisagés : réseau routier, port en eau profonde, centrale électrique, système d’égouts, aéroport, tourisme, tous desseins auxquelles les places financières ne manqueraient pas de s’associer.

Tout cela se dissipa tel un mirage, comme cela arrive souvent dans cette partie du monde. Depuis lors sévit à Gaza une théocratie islamiste qui consacre ses forces vives à terroriser sa propre population et celle d’Israël. Samedi dernier, le 7 octobre, une colonne motorisée de centaines de terroristes a pénétré le territoire israélien pour semer la mort à tout va. Ils sont ensuite rentrés à Gaza en se pavanant avec de nombreux otages qu’ils ont exposés comme autant de trophées.  

La presse hostile à Israël s’est souvent complue à...

Vous aimerez aussi