InternationalErdogan

Erdogan agace ses voisins, mais aussi de plus en plus de Turcs

28/02/2022

OPINION. Tiraillé entre ses rêves de grandeur et des attentes économiques de plus en plus pressantes, Erdogan va être confronté à des choix stratégiques majeurs à un an des élections présidentielles.

Erdogan agace ses voisins, mais aussi de plus en plus de Turcs


Dans la redistribution des cartes géopolitiques qui chamboule le continent eurasiatique en ce moment, la Turquie veut clairement tirer son épingle du jeu. En manifestant des visées stratégiques par-delà ses frontières, le président Recep Tayyip Erdogan inquiète ses voisins et alliés traditionnels tout en frustrant le peuple turc lui-même qui fait les frais financiers de cette extension impériale.

Depuis le développement de sa stratégie néo-ottomane, la Turquie n’a cessé d’étendre sa zone d’influence à la fois politique, culturelle, religieuse et militaire sur les terres de son ancien califat. Poursuivant le rêve des sultans d’antan, elle occupe aujourd’hui le nord de la Syrie et le nord de Chypre. Ses militaires sillonnent la Libye, ses drones ont aidé les Azéris à prendre une partie de l’Artsakh aux Arméniens et ses troupes se trouvent actuellement en Irak, en Somalie, au Qatar, en Albanie, en Bosnie-Herzégovine, au Soudan et en Serbie (Kosovo). La Turquie est très présente via ses réseaux médiatiques dans les Balkans, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et l’Afrique. Le soft power turc se déploie aussi à travers une diplomatie des mosquées que la Turquie aide à financer dans différents pays du monde et où elle installe ses imams.

Cette stratégie impériale flatte l’égo de l’élite turque comme on peut le comprendre, mais elle irrite de plus en plus ses voisins qui se demandent jusqu’où Erdogan est capable d’aller. Au sein même de l’OTAN, où la Turquie représente la 2e armée la plus importante en nombre de soldats, des tensions sérieuses ont émergé avec d’autres membres de l’organisation atlantiste, notamment en Méditerranée (la « patrie bleue » turque) avec la France ou la Grèce en 2020. La relation entre la Turquie et la Russie est en dents de scie avec Ankara qui envoie des armes à Kiev et qui déstabilise la situation au...

Contenu disponible gratuitement

63 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+