opinionsElections

Délitement de la nation : une histoire de maux

19/01/2022

OPINION. Si les valeurs patriotes et souverainistes s’étiolent dans la société, c’est, selon notre lecteur, en partie car nos élites ne savent plus parler de la France et donner envie à son peuple de la défendre.

Délitement de la nation : une histoire de maux


Courage, dignité, vertu, honneur, grandeur, service, loyauté, respect… et quelques autres, seraient-ils des mots désuets au point que nous ne les entendions plus prononcés en haut lieu ? Leur sens est pourtant toujours connu et le citoyen français sait ce qu’ils recouvrent.

Malheureusement dans un système politique reposant sur l’apparence, la tromperie et la flatterie, il est notoire que l’élévation et la morale qui les sous-tendent ne disposent que d’une place de fond de tiroir. Ceux qui nous gouvernent ou la plupart de ceux qui ambitionnent de le faire, précisément parce qu’ils présument ainsi mieux paraître, les ont exclus de leur discours et surtout de leur comportement. Il est vrai qu’ils sous-entendent, tous, effort et volonté ; qualités demeurant, pourtant, les puissantes constantes de toute civilisation. Choyer l’instinct et le bas-ventre ou prendre en considération les pires stupidités des aboyeurs des cités perdues ne permettra jamais de conduire la nation, victorieusement, face aux menaces d’un monde brutal ni de faire face aux défis d’une société délitée par des aberrations idéologiques et la guerre hybride qui lui est faite. Récuser ces vocables prouve la faiblesse de la pensée et de la morale des dirigeants actuels et leur incompréhension de ce qu’attend le peuple. Soit il s’agit de mépris, soit de crainte. Or nul ne peut prétendre gouverner avec l’un ou l’autre de ces sentiments.

Cette absence d’ossature provoque d’inévitables conséquences sur l’attitude de la population qui, fatalement, regarde l’exemple qui lui est présenté et, pour partie, profite des plages d’incohérence, de reniement, d’inculture, de laxisme ou de défaillance, à moins, plus sûrement, qu’elle ne soit majoritairement décontenancée et humiliée par des mesquineries d’un pouvoir louvoyant. Si les responsables politiques et médiatiques agissent ainsi ; s’ils mentent, s’ils invectivent, corrompent, se contredisent avec aplomb et montrent, sans gêne, toutes leurs faiblesses et...

Contenu disponible gratuitement

75 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi