opinionsIslam

Laïcité et islam : incompatibilités réciproques (partie 1)

12/02/2022

OPINION. La laïcité à la française et l'islam sont-ils mutullement exclusifs ? C'est l'avis de notre abonné Henri Roure, qui développe son propos dans une analyse en deux parties (dont voici la première)

Laïcité et islam : incompatibilités réciproques (partie 1)


J’éprouve parfois des moments de profonde lassitude, alors que depuis des années je me bats contre  l’idéologie islamique, de constater que ceux qui nous gouvernent et quelques peureux ou humanistes, accueillis par les médias, continuent à affirmer que la laïcité est la seule solution au problème de l’intégration des musulmans dans la France. Ils refusent d’apprendre ou d’admettre ce qu’est l’islam et ignorent ce qu’est la laïcité. Je reprends donc la substance, en la précisant, d’un texte que j’ai écrit il y a de cela un an. Quelques petits développements  historiques me paraissent nécessaires.

Le 9 décembre 1905 était votée - assimilons bien les termes utilisés - la Loi sur la séparation « des  églises et de l’État ». Cela fait donc 116 ans. C’est la seule date que les politiques connaissent lorsqu’ils évoquent la laïcité et imaginent la faire appliquer par les fidèles d’une religion totalement étrangère à la rédaction de ce texte. Ils sont soit des ignorants, soit des hypocrites, car elle a été immédiatement et grandement tempérée par d’autres textes, tout aussi fondamentaux, établissant des  rapports nouveaux et proches avec l’Église catholique. Mais que dit cette loi qui n’est pas ce que certains avancent? Pour bien en comprendre la nature, faisons un retour historique.

La laïcité n’est pas républicaine. Elle est une très vieille idée française dans laquelle nous retrouvons l’impératif national et les traits spécifiques d’un peuple particulier, le nôtre. Sans que le mot fût prononcé, elle a été imaginée, ou valorisée, par nos monarques, puis par la majorité de nos gouvernants et par des religieux chrétiens eux-mêmes. Cependant, ce fut la IIIe République qui lui donna son nom et une assise juridique. Mais aujourd’hui, face à un islam conquérant, par essence intolérante et fondamentalement incompatible avec une vision personnelle de la pratique religieuse, une politique...

Contenu disponible gratuitement

83 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+