opinionsSuisse

Prévoyance suisse : les trois piliers de l’équilibre

OPINION. Alors que la réforme du système des retraites pointe à nouveau le bout de son nez en France, notre abonné détaille les trois piliers de la prévoyance suisse, qui garantissent l’équilibre du système.

Prévoyance suisse : les trois piliers de l’équilibre

J’ai expliqué dans un article précédent pourquoi et comment la Suisse est devenue le pays du compromis et des équilibres. Le domaine de la prévoyance n’y échappe pas non plus. Entre répartition et capitalisation, la Suisse a donc choisi un mélange des deux. L’ensemble du système repose sur trois piliers, la prévoyance étatique, la prévoyance professionnelle et la prévoyance individuelle. En voici une vue simplifiée.

Le premier pilier, la prévoyance étatique, abrégée AVS pour Assurance vieillesse et survivants, est le plus ancien. Il a été adopté en 1947. Il est obligatoire et financé par des cotisations prélevées sur les salaires, à parité par les salariés et les employeurs. C’est un système de répartition qui verse des rentes égalitaires à tous les bénéficiaires. Son but affiché est d’assurer le minimum vital. Toutefois, le niveau actuel des prestations, qui a peu évolué durant ces dernières décennies en raison de l’absence d’inflation, peine à remplir cet objectif, en raison notamment de l’augmentation très importante des coûts de la santé. L’âge légal de la retraite est fixé à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes. Une retraite anticipée est possible à partir de 58 ans pour ceux qui le peuvent et le souhaitent. La fortune du fonds AVS se monte à environ 35 milliards d’Euros, et est investie sur les marchés financiers.

Le deuxième pilier, celui de la prévoyance professionnelle, est à la fois le plus complexe et le plus intéressant. C’est un système de capitalisation mutualisée et il est de la responsabilité de chaque employeur. Il est devenu obligatoire en 1985 dans le but de maintenir un niveau de vie inchangé après la retraite, en assurant la partie du salaire dépassant le revenu couvert par le premier pilier, jusqu’à un niveau maximum fixé par la loi. Au-delà, les revenus...

Contenu disponible gratuitement

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi