opinionsSociété

Remédier à la division du peuple

OPINION. Pris par le sentiment de n’avoir plus aucune prise sur son destin, le peuple est traversé par un sentiment de résignation, qui ne pourra être transcendé que si les Français prennent conscience de leur force collective...

Remédier à la division du peuple


Avec la « fin de l’Histoire » (Francis Fukuyama, La fin de l’Histoire et le dernier homme, Flammarion), ils devaient disparaître. Aujourd’hui, pourtant, ils sont là, plus forts que jamais, ils ont le champ libre et personne ne les arrêtera. Ils sont les hérauts de l’apocalypse, les héros méprisables et méprisants d’un monde sans âme et sans héros. Ils sont lâches, vulgaires, incultes, cyniques et narcissiques, ils sont irresponsables et dangereux. Nous les avons élus, mais ils nous insultent et nous humilient, ils sont ministres, présidents ou représentants, ils sèment le chaos, répandent la misère et le désarroi. Au pays des droits de l’homme, il n’y a plus de droit, plus d’État et plus d’État de droit, le citoyen est en déroute et la liberté de hors-la-loi ; des engins blindés sillonnent la ville, la police réprime et verse le sang, la dictature triomphe. Qui eût imaginé, il y a cinquante ans, que la république nourrirait en son sein une association de malfaiteurs, des voyous en col blanc, et qu’elle serait menacée de l’intérieur par une barbarie planétaire ?

Et qui s’en indignera ? Pourquoi un occupant élu redouterait-il un peuple démissionnaire qui inspire le mépris à tous ses adversaires ? Car la question se pose, existentielle, que la presse ne pose plus : où est le peuple de gauche, de droite et d’ailleurs, où est le front populaire, garant des institutions, maître de sa destinée, qui renversa le roi au nom de la liberté ? Et moi-même, citoyen de la première heure, qu’ai-je fait de mon engagement ? Toute ma vie, j’ai cru ou feint de croire qu’il suffit d’un crayon noir, d’un blanc-seing et d’un isoloir pour être démocrate ; j’ai cru, mais il est facile de croire qu’une révolution dans l’ordre des mots changerait l’ordre des choses ;...

Contenu disponible gratuitement

85 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi