politiqueMacronieabonnés

Christine Lagarde décorée… et bientôt Premier ministre ?

17/02/2022

ARTICLE. Le Figaro a révélé le 13 février qu’Emmanuel Macron a remis, au cours d’une cérémonie discrète organisée à l’Élysée le 9 février, les insignes de Commandeur de l’Ordre national du Mérite à la présidente de la BCE Christine Lagarde. Selon Les Échos, son nom aurait également été soufflé au président sortant pour devenir Premier ministre dans le cas d’un nouveau quinquennat macronien…

Christine Lagarde décorée…  et bientôt Premier ministre ?


Selon des informations du Figaro et de BFM TV, le président de la République a reçu Christine Lagarde à l’Élysée, mercredi 9 février, pour une cérémonie « discrète » de remise de décoration qui n’était « pas inscrite dans leurs agendas respectifs ». Ni l’entourage présidentiel, ni la BCE n'ont pour le moment souhaité répondre au quotidien.

Cette cérémonie aurait eu lieu en présence d’une vingtaine d’invités, dont la famille de Christine Lagarde, promue à cette occasion au rang de Commandeur de l’Ordre national du Mérite, au titre de « son parcours public, son engagement européen, et sa contribution à la valorisation de l’image de la France par-delà les frontières ». Aucun responsable politique n’était présent, sauf Emmanuel Macron, qui aurait pris son temps et multiplié les compliments à l’attention de l’eurocrate – malgré son emploi du temps chargé – avant qu’elle n’aille diner avec ses proches pour fêter ça.

La prochaine Premier ministre ?

À deux mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron réfléchirait de longue date à sa réélection, a expliqué Le Figaro. Le président sortant – pas encore officiellement candidat à la présidentielle – distille déjà des éléments programmatiques (grandes réformes, plan « France 2030 ») et réfléchirait aux personnalités les plus à même de travailler avec lui pendant un prochain quinquennat. C’est dans ce contexte qu’il a reçu Nicolas Sarkozy, fin janvier, pour un déjeuner en tête-à-tête à l’Élysée et alors que l’ex-président n’avait toujours pas choisi son futur bras droit pour 2022. D’après Les Échos, Nicolas Sarkozy lui aurait alors soufflé le nom de Christine Lagarde, son ancienne protégée qui officie maintenant à la présidence de la BCE, pour intégrer Matignon en avril prochain. « Depuis, le nom court de fait en Macronie », note le quotidien.

Bien qu’elle n’ait pas souhaité réagir, Christine...

Contenu réservé aux abonnés

56 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+