sociétéLibertésabonnés

1984 de George Orwell « pourrait arriver en 2024 » selon le président de Microsoft

05/06/2021

ARTICLE. Dans un entretien accordé à la BBC, le président de Microsoft alerte sur l’évolution rapide de l’intelligence artificielle qui pourrait mener, sans encadrement juridique, à un monde dystopique de surveillance de masse et de disparition de la démocratie dans seulement trois ans.

1984 de George Orwell « pourrait arriver en 2024 » selon le président de Microsoft

« Si nous n'adoptons pas les lois qui protégeront le public à l'avenir, nous allons voir la technologie s'accélérer et il sera très difficile de rattraper notre retard. » Voilà ce qu’a déclaré Brad Smith, président de Microsoft depuis 2015, dans une émission de télévision de la BBC diffusée le mardi 25 mai. C’est en tous cas ce qui devrait se passer selon lui sans réaction de la part des responsables politiques.

« Je me rappelle constamment des leçons de George Orwell dans son livre 1984. Vous connaissez l'histoire fondamentale… c'était à propos d'un gouvernement qui pouvait voir tout ce que tout le monde faisait et entendre tout ce que tout le monde disait tout le temps (…) cela ne s'est pas produit en 1984, mais si nous ne faisons pas attention, cela pourrait arriver en 2024. »

La Chine à la pointe de la surveillance

En particulier, l’émission de la BBC mettait l’accent sur le développement rapide des recherches chinoises dans le domaine de l’Intelligence artificielle (IA) dans lequel Pékin veut être le leader mondial à l'horizon 2030. En 2019, déjà, la Chine est devenue le premier déposant de brevets liés aux technologies de l’IA devant les États-Unis.

Le pays est en effet connu pour utiliser des technologies que l’on pourrait imaginer comme faisant partie de la science-fiction. Son système de crédit social inauguré en 2018 est un bon exemple de la surveillance de masse imposée à la population chinoise à l’aide du big data. Selon Comparitech, plus de la moitié des quelque 770 millions de caméras de surveillance dans le monde sont situées en Chine.

Eric Schmidt, ancien directeur général de Google et aujourd’hui président de la Commission américaine sur l’IA, estime que les États-Unis sont dans « un conflit stratégique géopolitique avec la Chine...

Contenu réservé aux abonnés

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+