sociétéEcologie

Énergie : Le chauffage au gaz sera interdit dans les constructions neuves

25/11/2020

ARTICLE. La ministre de l’écologie l’a décidé, il n’y aura plus de chauffage au gaz dans les futures maisons construites, dès 2021. Cette énergie laissera place à l’électricité, nettement moins polluante. De belles intentions, à condition que la France puisse toujours alimenter les foyers français en courant électrique dans le futur.

Énergie : Le chauffage au gaz sera interdit dans les constructions neuves

A l’été 2021, plus aucune maison construite ne sera chauffée au gaz. Quant aux logements collectifs, ce sera pareil, mais à compter de 2024. Cette décision pour le moins conséquente, a été actée aujourd’hui par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement. Il s’agit de l’une des mesures du RE 2020, à savoir la nouvelle réglementation environnementale (en remplacement de la RT2012) qui guidera désormais la construction des bâtiments neufs

De par les méthodes de construction, mais également leur consommation énergétique, les bâtiments sont l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre, avec l’agriculture, l’industrie et les transports. En 2017, leur part s’élevait à 28% du total. L’objectif pour Barbara Pompili est de s’assurer que “les bâtiments de demain consommeront encore moins d’énergie et une énergie décarbonée“. Car la France est à la traîne de ses voisins européens dans la construction ou la rénovation de logements, d’après un rapport du Haut conseil pour le climat, qui souhaite que le pays s’inspire de la Suède qui a réussi à quasiment décarboner le secteur de la construction en se montrant drastique sur les normes d'isolation depuis les années 70. En France, une telle décision se fait en écho avec celle de l’interdiction des chaudières au fuel décidée en juillet. En juin, la Convention citoyenne pour le climat avait souhaité leur interdiction et le gouvernement a suivi leur recommandation

Engoncée dans son dogmatisme anti-nucléaire, attaquée par le Conseil d’Etat pour ne pas respecter ses engagements de dépollutions de l’air de certaines villes d’une part et de baisse d’émission de gaz à effet de serre d’autre part, la ministre de l’écologie devait donner des gages à ses détracteurs. Le seuil de CO2 émis et autorisé pour...

Contenu disponible gratuitement

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi