sociétéÉtat

Etat failli : les bus bientôt conduits par des bénévoles ?

07/01/2021

ARTICLE. Le maire de Libourne l’a annoncé hier : des bus conduits par des bénévoles seront en service avant l’été. Une idée venue des Pays-Bas qui sera une première en France. Un modèle parfait…dans un système qui entend de plus en plus se passer de l’Etat.

Etat failli : les bus bientôt conduits par des bénévoles ?

On les appelle « Buurt Bus » au Pays-Bas (ndlr : pour « bus de quartier ») où ils représentent un bus sur trois. En France, ce sera une grande première. Des bénévoles appartenant au milieu associatif conduiront les bus de la Cali, la communauté d’agglomération du Libournais (Gironde). Lignes régulières et horaires fixes, rien ne diffère véritablement d’un bus normal, hormis le statut du conducteur et le fait que le transport sera gratuit pour les usagers (il l’est déjà en partie depuis plusieurs années à Libourne).

« J'ai souhaité expérimenter ces bus sur un territoire tel que la Cali, qui, a à la fois une armature urbaine, mais aussi des villes et villages très excentrés et auprès desquels il est très difficile de faire circuler des bus toute la journée, sinon ils circuleraient à vide », explique Philippe Buisson, président de la Cali, et maire de Libourne à la radio locale Wit FM. Il ajoute : « Un tiers des bus qui circulent sur le réseau des Pays-Bas sont conduits par des bénévoles, qui permettent de desservir des zones d'habitat peu denses et offrent de la mobilité sur des territoires périphériques qui n'en auraient pas sinon. »

Et c’est bien tout le problème, car s’il est plutôt bon signe pour la vie publique que des bénévoles se mettent au service de la collectivité, ce n’est normalement pas aux associatifs de gérer le maillage du territoire. C’est à l’Etat de faire en sorte de déployer un réseau de routes et de transport sur l’ensemble de sa géographie. Si l’on ne peut que souhaiter la réussir du projet sur le plan pratique, pour les habitants de la Cali, l’aveu d’échec qui sous-tend le discours de Philippe Buisson demeure : les zones périphériques françaises ont été laissées à l’abandon et il faut...

Contenu disponible gratuitement

43 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+