sociétéÉcole

Matthieu Faucher : “ Mon histoire fait prendre conscience du naufrage de l’Education nationale ”

22/12/2020

ENTRETIEN. Matthieu Faucher, professeur des écoles dans l’Indre, a été sanctionné par l’Éducation nationale en 2017 pour avoir fait étudier des extraits bibliques dans sa classe de CM1-CM2. La justice vient d’estimer qu’il n’a commis aucune faute professionnelle.

Matthieu Faucher : “ Mon histoire fait prendre conscience du naufrage de l’Education nationale ”

Front Populaire : Vous venez d’avoir le jugement de votre procès. Quel est-il ? vous satisfait-il ?

Matthieu Faucher : La Cour d’appel administrative de Bordeaux a estimé que la sanction qui m’avait visée en juin 2017 était illégale et serait donc purement et simplement annulée. Les juges ont estimé que je n’avais commis aucune faute professionnelle, que ma séquence composée d’extraits bibliques était pertinente, sans excès dans sa durée, adaptée à l’âge de mes élèves et surtout parfaitement conforme aux programmes de l’école primaire. En outre, il est établi que je n’ai en rien contrevenu à mes obligations de neutralité et de laïcité. Bref la Cour a intégralement balayé les accusations de l’ancien directeur académique de l’Indre, de la rectrice de l’académie Orléans-Tours et de M. le ministre lui-même, c’est pour eux une défaite totale. Mon seul regret est qu’il ait fallu presque quatre ans pour que la justice et la vérité éclatent enfin.

FP : Sanctionné par votre hiérarchie, vous avez quitté votre poste et vous effectuez depuis des remplacements. Que va-t-il se passer dorénavant pour vous ? Où allez-vous enseigner ?

M. Faucher : En théorie, ce jugement me rend immédiatement le poste dont on m’a privé à l’école de Malicornay (Indre). En pratique, ce sera plus compliqué : je ne veux en aucun cas perturber la sérénité retrouvée de l’école, de ses élèves et de l’enseignant actuellement en poste. Même si ce poste me revient de droit, l’école de Malicornay ne m’appartient pas, ses élèves encore moins et le village a déjà suffisamment souffert en 2017 d’une situation qui n’était pas de mon fait. La décision de revenir ne pourrait être prise que dans la concertation et avec beaucoup de précautions, prenons le temps… Pour l’heure, je continuerai à effectuer des remplacements dans le département et mes activités syndicales pour Action&Démocratie CFE-CGC occupent déjà une...

Contenu disponible gratuitement

57 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+