Antidialéctiqueabonnés

Antidialectique, le principe de contradiction

Par Michel Onfray

Antidialectique, le principe de contradiction


Emmanuel Macron, est-il couramment dit, a rédigé deux travaux universitaires avec le philosophe marxiste Étienne Balibar – qui dit ne plus s’en souvenir… Le premier concerne Machiavel, le second est intitulé L’Intérêt général : lectures des principes de la philosophie du droit.

Ce dernier travail laisse croire que le Président savait, au moins à l’époque, ce qu’est la dialectique pour Hegel. Certes, les Principes de la philosophie du droit ne sont pas l’ouvrage de Hegel dans lequel il est le plus question de dialectique mais un paragraphe substantiel (§.31) permet de savoir ce qu’il en est. Disons, pour être clair, et avec Hegel il le faut, que dans cet ouvrage, la dialectique permet de rendre compte de l’évolution du Concept, de l’Idée, de la Raison, du Logos dans l’Histoire et que, pour être plus clair encore, Concept, Idée, Raison et Logos sont l’autre nom de Dieu… Autrement dit, Hegel formule de façon absconse et obscure la vieille théorie théocratique de la Providence telle qu’on la trouve rédigée, cette fois-ci dans une langue sublime, dans le Discours sur l’Histoire universelle de Bossuet. De Hegel, Macron a peut-être appris l’art de recycler de vieilles choses en passant pour un révolutionnaire novateur, pour un disruptif, comme on dit dans sa bande…

En Occident, la dialectique est vieille comme les philosophes : des présocratiques à Sartre en passant par les grands noms de l’histoire de la pensée, elle convoque la flèche et la cible, sinon la tortue de Zénon, le fleuve d’Héraclite, la maïeutique socratique, la syllogistique aristotélicienne, pour en rester à l’Antiquité.

Mais le mot et la chose semblent définitivement marqués par la patte de Hegel, plus précisément : par la patte de Hegel revue et corrigée par Karl Marx, sinon par les marxistes, du moins par les marxistes-léninistes. Loin de la formule...

Contenu réservé aux abonnés

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...