cultureSociété

Foot, mini-jupe et bonnes intentions

27/08/2020

L’Etat et les personnes à son service doivent se priver de chercher à faire le bien mais seulement en apporter les conditions par l’éducation, la police et la justice en application de lois choisies démocratiquement. Ce n’est pas à l’administration de faire le bonheur des citoyens contre leur volonté.

Foot, mini-jupe et bonnes intentions

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, M. Emmanuel Barbe, prit jeudi 20 août un arrêté interdisant « à toute personne se prévalant de la qualité de supporter parisien ou se comportant comme tel » de circuler autour du Vieux-Port, du dimanche 23 août à 15 heures au lundi 24 août à 3 heures. Il précisa que le non-respect de cet édit serait « puni d'une peine de 30 000 euros d'amende et de six mois d'emprisonnement ».

En proposant de sanctionner ceux portant un maillot du PSG plutôt que de prendre le risque d’avoir à verbaliser et interpeller d’éventuels agresseurs, M. le préfet se décharge de sa responsabilité et considère qu’un porteur du maillot de Mbappé ou Neymar aurait bien cherché son agression si cela arrivait. C‘est à l’évidence la même logique que celle disant d’une femme en mini-jupe qu’elle cherche à se faire violer.

Cet arrêté a finalement été annulé le vendredi 21 août. Mais que montre-t-il ?

1. M. Barbe est donc un fonctionnaire qui interdit une chose autorisée par la loi et préfère exercer la force publique sur les faibles, quelques éventuels supporters parisiens menacés de « 30 000 euros d'amende et de six mois d'emprisonnement », plutôt que de faire régner l’ordre comme on pourrait croire être sa mission. C’est une variante de l’histoire du lampadaire sous lequel on cherche ses clés car il s’y trouve de la lumière. De la même manière on verbalise les excès de vitesse et le non-port du masque : cela fait du chiffre mais n’a qu’un impact marginal, si tant est qu’il y en ait un, sur la sécurité des Français.

2. Il montre que certains fonctionnaires préfèrent céder à des groupes violents plutôt que de faire régner les lois républicaines. Ils le font par confort personnel, pour s’éviter des...

Contenu disponible gratuitement

56 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi