Gauche abonnés

Et si on en revenait aux origines du socialisme ?

Comme l’a magistralement démontré Jean-Claude Michéa, il a fallu attendre l’affaire Dreyfus pour que le socialisme, qui s’était construit tout au long du XIXe siècle en dehors du clivage droite-gauche, pactise avec le camp progressiste. Mais cette union est-elle indissoluble ?

Et si on en revenait aux origines du socialisme ?


Les différentes chapelles de la gauche française n’ont pas attendu la cancel culture pour partir à la chasse aux hérétiques et jouer la carte du purisme, chaque famille se voulant plus royaliste que le roi. Ainsi la gauche radicale, depuis des décennies, s’attaque-t-elle aux sociaux-démocrates (le PS notamment) en leur reprochant de n’être pas « réellement de gauche », ou du moins de n’être pas aussi à gauche qu’eux. Les communistes et autres trotskistes font là à leurs adversaires centristes un bien mauvais procès, car à prendre ces termes-là dans toute la rigueur de leur acceptation, un membre du PS sera toujours plus à gauche qu’un marxiste. Pourquoi ? Tout simplement parce que le socialisme originel – dans l’histoire politique française notamment, mais pas exclusivement – s’inscrit dès ses débuts hors du clivage gauche-droite, tandis que les grands partis sociaux-démocrates actuels puisent au contraire l’essentiel de leur programme dans l’héritage de la gauche, républicaine et/ou libérale.

Aux origines de la gauche

Un bref rappel historique s’impose. Les catégories de gauche et de droite sont apparues durant la Révolution française, au moment où les députés de l’Assemblée constituante (puis de l’Assemblée législative et ensuite de la Convention nationale), en prenant place dans la salle de séance, ont donné, géographiquement pourrait-on dire, une expression spatiale à leurs différentes sensibilités politiques. À gauche les montagnards, à droite les girondins. Si les deux camps en présence se sont alors divisés sur certains sujets qui faisaient l’actualité de la Révolution – comme le vote sur la mort du roi ou l’acquittement de Jean-Paul Marat devant le Tribunal révolutionnaire – ce sont aussi des questions plus générales qui ont opéré une scission entre les uns et les autres, parmi lesquelles on peut citer, à titre d’exemple, le rapport à la religion. Dans ce domaine, la gauche...

Contenu réservé aux abonnés

89 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...