Guerre Civileabonnés

La guerre civile qui vient ?

En échange de notre engagement à respecter son anonymat (requis en raison de son statut de militaire), Monsieur V, expert en contre-insurrection et antiterrorisme au sein de l’armée française, a accepté de répondre aux questions de Pierre-Yves Rougeyron sur la manière dont le risque de guerre civile peut être appréhendé dans notre pays par les spécialistes du sujet1.

La guerre civile qui vient ?

F.P. :

L’assentiment d’une large majorité de Français à la tribune des généraux interpellant les autorités sur l’éventualité d’une guerre civile en France a marqué les esprits. Pouvez-vous nous éclairer sur la notion en tant que telle ?

MONSIEUR V :

Commençons par donner certaines définitions. Si on pose au préalable que l’intérêt d’un groupe humain est de dégager un statu quo permettant une survie collective acceptable, voire profitable, alors la guerre civile est un conflit provoqué par une ou plusieurs volontés visant à détruire ce statu quo de l’intérieur. Précisons ensuite quelques définitions d’objets proches qui peuvent servir par la suite : la guerre civile n’est pas une révolte ni une insurrection. Elle s’en différencie par l’amplitude du conflit, tant dans la durée que dans les moyens mis en œuvre. Elle n’est pas non plus la guerre romantique dite « guerre révolutionnaire » chère aux anciens marxistes. L’Histoire n’a pas validé la levée en masse autonome, mais plutôt la guerre insurrectionnelle précédée d’une subversion.

La guerre civile doit aussi être différenciée de la guerre intérieure, c’est-à-dire de la guerre menée par des étrangers, ou du moins par des factions étrangères sur le sol d’un État et d’un peuple tiers. Prenons l’exemple du conflit syrien : on a certainement plus fait la guerre en Syrie que les Syriens entre eux. N’oublions pas que les Grecs de l’Antiquité voyaient la stasis (qui recouvre largement notre notion de guerre civile) comme un conflit au sein d’une parenté par opposition au polemos, ou guerre extérieure. Thucydide nous rappelle que la guerre civile est le conflit où « le lien de parenté devient plus étranger que le lien factieux ».

F.P. :

À partir de ces définitions, pouvons-nous définir une typologie des guerres civiles ?

MONSIEUR V :

Nous pouvons retenir au moins...

Contenu réservé aux abonnés

88 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...