Politiqueabonnés

Une France "bloc contre bloc" : entretien avec Jérôme Sainte-Marie

ENTRETIEN. À force de sonder les Français, Jérôme Sainte-Marie s’est forgé une conviction : la polarisation politique traditionnelle droite-gauche a été remplacée par un clivage d’un autre type, qui oppose « bloc populaire » et « bloc élitaire ».

Une France "bloc contre bloc" : entretien avec Jérôme Sainte-Marie


F.P. : Pourquoi employez-vous le concept de « bloc » pour analyser l'état de l’opinion en France aujourd’hui ?

Jérôme Sainte-Marie : Je n'utilise pas ce mot parce qu’il claque ou pour attirer l'attention. Ce n’est pas non plus une allusion historique aux alliances électorales de la IIIe République que l’on a appelées « blocs », comme le Bloc des gauches qui a remporté les élections de 1902 ou le Bloc national qui fut au pouvoir entre 1919 et 1924. Non, si j’ai choisi le terme de bloc, c’est en référence aux travaux du théoricien communiste Antonio Gramsci (1891-1937), et à l’interprétation qu’en a proposée le politologue Hugues Portelli dans son livre essentiel, paru aux Presses universitaires de France en 1972 : Gramsci et le bloc historique. Dans cette perspective, ce que je qualifie de bloc est un phénomène historique à trois dimensions, politique, idéologique et sociologique. Gramsci prenait comme exemple le bloc constitué au milieu du XIXe siècle par les partisans du comte de Cavour, qui voulaient instaurer une monarchie (soit un régime politique) dans une Italie réunifiée (selon une idéologie : le risorgimento) à l’appui de la bourgeoisie industrielle du Nord, des milieux militaires proches du roi du Piémont-Sardaigne et des propriétaires terriens du Sud (qui ensemble formaient une base sociologique). Je postule de la même manière qu'aujourd'hui en France, il existe un bloc élitaire, regroupé autour d'Emmanuel Macron, et qui est le produit d'une triple réunification. Sur le plan politique : la réunification d'une bonne partie de la droite et de la gauche, la République en marche étant le rassemblement d'anciens membres du PS et de LR. Sur le plan idéologique : la réunification du libéralisme culturel et du libéralisme économique, phénomène parfaitement décrit par Jean-Claude Michéa. Sur le plan sociologique : la réunification des bourgeoisies, que...

Contenu réservé aux abonnés

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...