mondialisationabonnés

Mondialisation

30/10/2020

Mondialisation


Le terme de mondialisation désigne l’élargissement du champ d’activité des agents économiques (entreprises, banques), au-delà du cadre des frontières nationales. Elle revêt plusieurs formes : les mouvements d’importation et d’exportation de biens et services, les mouvements de capitaux, les fusions-acquisitions d’entreprises étrangères et les revenus des placements financiers réalisés à travers le monde. Ce phénomène est également étroitement lié, d’une part, aux progrès des moyens d’information, de communication et de transport et, d’autre part, aux élargissements géographiques du marché mondial. La mondialisation vise à maximiser la rentabilité financière des investissements extérieurs en tirant le meilleur parti des différentiels de coûts (coûts salariaux, coûts d’approvisionnement en composants et semi-produits, coûts de production) et des opportunités d’accès aux marchés les plus prometteurs.

LES DÉBUTS DE LA MONDIALISATION 

La mondialisation n’est pas un phénomène récent. Elle s’est développée à partir du milieu du XIXe siècle jusqu’en 1914. Cette première mondialisation s’est déroulée sous hégémonie européenne et, en particulier, britannique. L’entre-deux-guerres correspondit à un recul marqué de la mondialisation. Après 1945, il faudra attendre les années soixante-dix pour que les pays occidentaux retrouvent les taux d’ouverture aux échanges qu’ils avaient atteints à la veille d’août 1914. C’est alors que s’amorça la seconde mondialisation, sous hégémonie américaine cette fois, et qui s’est prolongée jusqu’à aujourd’hui.

La première mondialisation (1850-1914) fut donc caractérisée par la domination de l’Europe et par l’hégémonie britannique sur l’économie mondiale. En 1900, l’Europe pesait un quart de la population mondiale (contre seulement 7 % à présent, Russie comprise). Ses ingénieurs et ses chercheurs maîtrisaient la gamme complète des technologies de la première et de la seconde révolution industrielle (la première liée à la vapeur et la seconde à l’électricité, à la chimie et à la pharmacie). L’Europe réalisait 40 % du PIB mondial et contrôlait 60 % du commerce international.

Le...

Contenu réservé aux abonnés

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...